Accueil » Covid-19

Catégorie : Covid-19

Image vaccin

Nouvelle Convention, Vaccination et Gestion des Salariés Suspendus

Nouvelle Convention

Signée le 9 mars et publiée le 10 avril au Journal Officiel, la nouvelle convention nationale pharmaceutique entrera en vigueur le 7 mai 2022 apportant un ensemble de nouveautés pour les pharmaciens d’officine.

Médicament onéreux  

Pour tout médicament dont le prix TTC est supérieur à 300 € le personnel au comptoir devra vérifier l’authenticité de la prescription. Certains médicaments ne seront pas inclus dans ce dispositif de contrôle. La liste des exceptions n’est pas encore établie. 

Nouvelle ROSP pour « bon usage du médicament »  

Deux indicateurs « socle » donnent accès à la ROSP. Si l’un ou l’ensemble de ces indicateurs n’est pas atteints l’officine ne peut prétendre à l’obtention de la ROSP pour « bon usage du médicament » : 

  • L’adhésion à la démarche qualité mise en place par le  » Haut comité qualité officine  » (donne droit à une rémunération supplémentaire) 
  • La pénétration des médicaments génériques dans l’ensemble du répertoire des groupes génériques 

Deux indicateurs supplémentaires permettent une rémunération additionnelle : 

  • La pénétration des médicaments génériques pour les molécules n’étant pas concernées par les dispositions du III de l’article L. 162-16 du code de la sécurité sociale ;   
  • La stabilité de la délivrance pour les patients de 75 ans ou plus lors de la délivrance de médicaments génériques ;   

Le dernier indicateur ne permet pas d’obtenir une rémunération supplémentaire cependant, s’il n’est pas atteint, il diminue la rémunération de l’ensemble des quatre autres indicateurs de 20% : 
Le taux de recours du motif urgence de substitution sur le répertoire des génériques  

Nouvelle rémunération sur objectif pour le développement du numérique en santé et l’amélioration de l’accès aux soins. 

5 indicateurs socle donnent accès à cette rémunération. Si l’un ou l’ensemble de ces indicateurs n’est pas atteints l’officine ne peut prétendre à l’obtention de la rémunération :  

  • Participation du pharmacien à un exercice coordonné ;  
  • Disposer d’un logiciel référencé Ségur ;  
  • Disposer d’un LAD certifié par la HAS :  
  • Ne pas avoir été condamné pour fraude  
  • Utilisation de la e-prescription  

Dix indicateurs supplémentaires permettent l’accès à une rémunération supplémentaire : 

  • Valorisation de la FSE ;  
  • Incitation forfaitaire à la numérisation et & la télétransmission ;  
  • Indicateur d’usage et remplissage du DMP ; 
  • Indicateur d’usage de la messagerie sécurisée de santé pour les échanges avec les patients et les professionnels de santé ; 
  • Indicateur d’usage du service de la e-prescription ;  
  • Incitation à la mise à jour des données inscrites en carte vitale ;  
  • Incitation de l’usage de l’application carte vitale ;  
  • Indicateur de qualité de facturation ;  
  • Indicateurs relatifs à la téléconsultation ;  
  • Indicateur relatif au pharmacien correspondant ; 

Nouvelles Missions & Services : 

  • Dépistage du cancer colorectal : Vente de kit pour les 50 à 74 ans éligibles 
  • Dépistages des infections urinaires : Délivrance de bandelette urinaire + analyse pour les femmes souffrant de cystite simple 
  • Dispensation à domicile sortie hospitalière (prado) : changement de la rémunération 2,50€ / livraison, création de la notion de dispensation à domicile 

Élargissement des Vaccinations possible à l’officine : 

En plus des vaccinations actuellement possibles à l’officine les pharmaciens d’officine pourront vacciner contre :  

  • la diphtérie ; 
  • le tétanos ; 
  • la poliomyélite ; 
  • la coqueluche ; 
  • les papillomavirus humains ; 
  • les infections invasives à pneumocoque ; 
  • le virus de l’hépatite A ; 
  • le virus de l’hépatite B ; 
  • le méningocoque de sérogroupe A ; 
  • le méningocoque de sérogroupe B ; 
  • le méningocoque de sérogroupe C ; 
  • le méningocoque de sérogroupe Y ; 
  • le méningocoque de sérogroupe W ; 
  • la rage. 

Population cible ? 

Seront éligibles les patients âgés de 16 ans et plus pour lesquelles une ou plusieurs(s) des vaccinations citées plus haut sont recommandées. La vaccination devra se faire dans le respect du calendrier vaccinal.  

Voie d’injection ? 

La plupart des vaccins disponibles nécessitent une injection intramusculaire pour être administrés.  

Conservation ? 

Ils sont en général à conserver au réfrigérateur entre 2°C et 8°C. Pour plus d’informations il faudra consulter la notice d’utilisation fournie avec chaque vaccin. 

Qui peut injecter ? 

Seuls les pharmaciens d’officine sont autorisés à réaliser l’injection de ces nouveaux vaccins.  

Prescription ? 

Le pharmacien pourra vacciner après avoir renseigné un bon de prise en charge accessible sur le portail internet de l’Assurance Maladie. Ce bon vaut comme prescription pour les vaccins à prescription obligatoire. Ce dispositif est applicable sous réserve que la réglementation le permette. Ce qui signifie que certains vaccins ne seront pas concernés par ce dispositif et le pharmacien ne pourra pas vacciner sans une prescription venant d’un médecin. 

Vigilance ? 

Vous retrouverez toutes les informations dans le mémo : 
Pharmacovigilances 

Procédure  

Vous retrouverez toutes les informations dans ce document :  
P72 – Gestion de la vaccination

Vaccination à l’officine

Vous retrouverez toutes les informations dans le mémo :  
Vaccination à l’officine

Gestion des salariés suspendus

Vous retrouverez toutes les informations dans le mémo :  
Salarié suspendu 

TEST antigénique Négatif

Changement de prix TAG, Rémunération Autotest

Changement des Tarifs TAG

À compter du 1er Avril 2022 les TAG remboursé réalisés en pharmacie ne seront plus facturés à 20€ mais à 16,50€. La rémunération de l’analyse, du rendu de résultat et de saisie dans SI-DEP qui s’élevait jusque-là à un montant de 5,40€ sera désormais de 1,90€.

Voici le détail de ce changement de tarification :

  • Prix de l’autotest -> 5€ MONTANT INCHANGÉ
  • Rémunération du prélèvement -> 9,60€ MONTANT INCHANGÉ
  • Rémunération de l’analyse, du rendu de résultat, saisie SI-DEP -> 5,40€ -> 1,90€ CHANGEMENT DE TARIF

Prix Total : 5€ + 9,60€ + 1,90€ = 16,50

Source : Article 1 – Arrêté du 30 mars 2022 modifiant les arrêtés du 1er juin, 14 octobre et 10 novembre 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire – Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Rémunération de la dispensation d’autotest

Baisse de la rémunération pour la dispensation d’un autotest qui passe de 2€ à 1€. 

Motif invoqué de la baisse du tarif : la population ayant en grande partie compris le fonctionnement d’un autotest, la rémunération de sa dispensation a été baissée car les conseils d’utilisation sont considérés comme connus. 

Centres de dépistage déportés / Paxlovid / Vaccinations étrangères / Pass vaccinal

Centres de dépistage déportés / Paxlovid / Vaccinations étrangères / Pass vaccinal

Centres de dépistage déportés (Barnums, locaux déportés…)

Suite à de nombreuses questions vous trouverez dans ce mémo l’ensemble des règles à suivre pour dépister dans un barnum ou dans un local déporté de la pharmacie.

Paxlovid

Afin de connaître toutes les modalités concernant le Paxlovid (traitement contre le COVID-19), consultez ce mémo.

Enregistrement des vaccinations étrangères en France

Suite à de nombreuses questions sur le sujet, vous trouverez toutes les informations dans ce mémo.

Mise à jour schéma vaccinal

Vous pouvez consulter la mise à jour du schéma vaccinal

stay indoors kid playing with toys scaled

Evolution de la stratégie d’isolement

Nouveau protocole sanitaire pour les enfants cas contacts
de moins de 12 ans, évolution de la stratégie d’isolement :

3 autotests dispensés à la place d’un dépistage TAG et 2 autotests pour les enfants de moins de 12 ans identifiés comme cas contacts :
• Les pharmacies pourront dès maintenant dispenser 3 autotests pris en charge par l’assurance maladie sans dépistage préalable (TAG) si l’enfant est cas contact et asymptomatique.
• Une attestation sur l’honneur sera remise au pharmacien par le représentant légal de l’enfant indiquant que son enfant est cas contact.
• Ces autotests seront réalisés à J0, J2 et J4.

Vous pouvez retrouver le détail dans notre mémo, un logigramme à remettre aux patients et le document déclaratif sur l’honneur pour les cas contacts.

COMMANDES AUTOTESTS

Afin de pouvoir répondre à une augmentation des demandes d’autotest, nous vous encourageons à passer commande dès maintenant.

FACTURATION AUTOTESTS

  • Pour 3 autotests « classiques » (destinés en principe aux plus de 12 ans), la pharmacie facture 3,5€ X 3 + 2€ pour l’honoraire de dispensation, soit 12,5€.
  • Pour 3 autotests spécifiques avec un écouvillon éponge (destinés aux enfants de moins de 12 ans) (ex : AAZ), la pharmacie facture 3,80€ X 3 + 2€ pour l’honoraire de dispensation, soit 13,4€.

− Facturation AMO 1 code PMR à 13.40 €
− Prescripteur et exécutant : pharmacien
− NIR du patient
− EXO 3
− Joindre la déclaration sur l’honneur complétée et signée par le patient ou
attestation de l’école cas contact.
− Télétransmission SESAM-Vitale si Carte vitale (à défaut, mode dégradé)

Hormis dans les cas suivants, aucune prise en charge par l’Assurance maladie n’est prévue:

  •  personnes vaccinées cas contacts
  •  mineurs de moins de 12 ans cas contacts
  •  salariés de services à domicile intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap (SAAD, SPASAD, SSIAD, SAVS, SAMSAH, SESSAD)
  •  salariés de particuliers employeurs intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap pour des actes essentiels de la vie
  •  accueillants familiaux accompagnant des personnes âgées ou en situation de handicap.

Facturation directe à tous les patients qui ne sont pas dans les cas listés ci-dessus.

PROFESSIONNELS DE SANTÉ ET ISOLEMENT

Pour les professionnels de santé positifs au Covid-19 asymptomatiques (ou pauci-symptomatiques) disposant d’un schéma vaccinal complet, des dérogations à l’isolement sont possibles pour assurer la continuité de service.
Pour les professionnels de santé cas contact (à risque ou non) qui disposent d’un schéma vaccinal complet, l’isolement n’est pas nécessaire.

Délivrance des autotests :
La pharmacie se différencie de la grande distribution notamment par le conseil dispensé au comptoir. En délivrant les autotests, pensez à bien expliquer leur fonctionnement et à prodiguer les conseils indispensables pour obtenir un résultat le plus fiable possible. (Imprégnez vous bien de la notice des tests délivrés)

Intégration de la dose de rappel dans l’obligation vaccinale des personnes travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social

La réalisation de la dose de rappel sera intégrée dans l’obligation vaccinale applicable aux personnels travaillant dans les secteurs sanitaire et médico-social au 30 janvier 2022 date à laquelle, ils devront donc présenter un schéma vaccinal valide.

Les règles d’application du rappel dans l’obligation vaccinale sont les mêmes que celles applicables au rappel, à savoir l’application du délai de 7 mois au 30 janvier 2022 puis de 4 mois à partir du 15 février 2022.

Les personnes bénéficiant d’un certificat de rétablissement peuvent déroger de manière temporaire à cette obligation, pour la durée de validité de certificat.
Les personnes bénéficiant d’un certificat de contre-indication médicale peuvent déroger de manière pérenne à cette obligation, sauf dans les cas où la contre-indication est temporaire. Les modalités de contrôle et de suspension des personnels présentées dans l’instruction sur la mise en œuvre de l’obligation vaccinale et du passe sanitaire dans les établissements de santé et médico-sociaux du 10 septembre 2021 demeurent toujours en vigueur.

4ème dose pour les immunodéprimés 

L’injection de la 4 ème dose pour les immunodéprimés est pour l’instant réservée aux centres hospitaliers ainsi qu’aux médecins. Toutefois, si le patient se présente avec une ordonnance vous pouvez injecter la 4 ème dose.

Levée du délais de surveillance de 15 minutes sous conditions :

Le risque que les personnes n’ayant pas fait de réaction allergique lors de leur primo-vaccination en fassent lors de leur dose de rappel est extrêmement faible.

Par sécurité, il est toutefois nécessaire de maintenir le délai de surveillance dans les cas
suivants :

  1.  Lors du schéma vaccinal initial (première ou deuxième dose) ;
  2. Lors d’une nouvelle dose (c’est-à-dire lors de toute administration après la première dose) pour les personnes suivantes :
  • Les personnes primo-vaccinées avec un vaccin autre que Pfizer-BioNTech ou Moderna
  • Les personnes présentant un terrain allergique connu ou ayant un risque accru de faire un choc anaphylactique
  • Les enfants de 5 à 11 ans ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes fragilisées par des maladies chroniques ayant des difficultés éventuelles de mobilité, elles doivent disposer d’un temps de repos post-vaccination ;
  • Les personnes présentant une anxiété à la vaccination.
Covid-19

Isolement / Autotests / TAG et PCR / Rappel vaccinal / Vaccinations & dépistages

Evolution de la stratégie d’isolement :

Le ministère des Solidarités et de la Santé a adressé aux professionnels de santé des précisions sur les conduites à tenir en matière d’isolement pour les personnes testées positives et de quarantaine pour les personnes contacts. Ces nouvelles mesures prennent en compte les dernières connaissances sur le variant Omicron pour permettre d’anticiper le risque de déstabilisation de la vie sociale et économique liée à la diffusion extrêmement rapide de ce variant.

Ces mesures sont entrées en application depuis le 3 janvier 2022.

Vous pouvez retrouver le détail dans :

  1. notre mémo,
  2. un logigramme à remettre aux patients,
  3.  le document déclaratif sur l’honneur pour les cas contacts.

_____________________

Professionnels de santé & isolement :

Pour les professionnels de santé positifs au Covid-19 asymptomatiques (ou pauci-symptomatiques) disposant d’un schéma vaccinal complet, des dérogations à l’isolement sont possibles pour assurer la continuité de service. 

Pour les professionnels de santé cas contact (à risque ou non) qui disposent d’un schéma vaccinal complet, l’isolement n’est pas nécessaire

Les autotests :

Les cas contacts déclarés présentant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans doivent réaliser immédiatement un test antigénique (ou PCR).  Au résultat d’un test négatif, ils ne sont pas isolés, ils bénéficient en pharmacie de la dispensation de 2 autotests à réaliser à J+2 et à J+4.

Ces autotests sont pris en charge par l’assurance maladie sous conditions. Vous retrouverez tout le détail dans le mémo correspondant.

TAG et PCR :

Les tests restent remboursés, pour l’instant, pour tous, en Martinique, Guadeloupe, Guyane et à Mayotte.

Les TROD à prélèvement nasal est autorisé pour les mineurs de moins de 12 ans :

Les pharmacies sont désormais autorisées à réaliser des TROD sur prélèvement nasal aux mineurs de moins de 12 ans symptomatiques ou identifiés comme cas contact et qui ne toléreraient pas le prélèvement nasopharyngé.

Ces tests sont facturés par l’assurance maladie à hauteur de 11,30 €, auquel s’ajoute le prix du test 6,01 €, soit 17,31 €. Ce tarif est majoré de 5 € le dimanche. Les modalités de facturation sont identiques à celle d’un TAG avec deux lignes de facturation en PMR.

A l’instar des tests antigéniques nasopharyngés, le résultat de ces tests sur prélèvement nasal doit être enregistré dans SIDEP.

Rappel vaccinal :

Le délai d’éligibilité au rappel a été réduit à 3 mois afin d’accroître le degré de protection face au variant et la demande en termes de vaccination. A compter du 15 janvier, la validité du passe sanitaire sera conditionnée à la dose de rappel pour tous les Français ayant fait leur 2ème injection il y a plus de 7 mois, et ce délai passera à 4 mois au 15 février.

Autrement dit, le patient peut réaliser sa dose de rappel à partir de 3 mois après sa dernière injection. A partir du 15 février, le passe sanitaire ne sera valide que si la dernière injection date de moins de 4 mois.

Optimisation des vaccinations & dépistages Covid-19 : 

Du fait de la réduction de l’offre en centre de vaccination mais également du fait de la faible disponibilité de l’offre vaccinale en médecine de ville (généralistes, infirmiers…) les officines se trouvent particulièrement sollicitées par les patients pour leurs doses de rappel. 

Cette situation qui risque de perdurer en 2022 s’ajoute à une reprise des activités de dépistages liée à l’apparition d’un nouveau variant. Ce constat entraine la nécessité pour les officines d’optimiser au maximum l’organisation des activités concernées afin de ne pas trop pénaliser le comptoir. Plusieurs dispositifs peuvent être déployés en ce sens :  


Liste des applications compatibles avec SI-DEP
, validées par l’assurance maladie.
Passe Sanitaire

Obligation vaccination & Campagne de rappel

CAMPAGNE DE RAPPEL

Organisation au sein de l’Officine :

La baisse du nombre de centres de vaccination couplée à la faible disponibilité de l’offre vaccinale en médecine de ville (généralistes, infirmiers …) fais se reposer la charge de la campagne de rappel sur les pharmacies d’officine. À cette situation qui risque de perdurer en 2022 s’ajoute une reprise des activités de dépistages. 

Cela force les pharmacies d’officine à optimiser les modes de prises de rendez-vous pour ne pas trop pénaliser le comptoir. Pour aider les officines plusieurs solutions existent :

  • L’utilisation de plateforme de prise de rendez-vous en ligne (par ex. Doctolib®, Maiia® ) afin de soulager les équipes
  • L’utilisation d’applications permettant aux patients de saisir eux-mêmes leurs informations d’identification directement à la plateforme SI-DEP (Liste des applications compatibles avec SI-DEP : cliquez ici)
  • La mise en place d’indications concernant les modalités de la vaccination et des dépistages à l’officine via les différents canaux d’informations utilisés par les patients : boucle de pré-décroché téléphonique, espaces en ligne (site internet, page Facebook, référencement Google…)
  • La mise en place de plages sans RDV en cas de très forte demande.

Ouverture de l’officine le dimanche : 

Jusqu’au 31 janvier 2022, les pharmacies d’officines sont autorisées à ouvrir le dimanche pour réaliser les activités suivantes : 

  • TAG (ceci n’inclut pas les Autotests Supervisés qui ne peuvent être réalisés le dimanche) ;
  • Vaccination contre la Covid-19 (ainsi que double vaccination grippe/covid) ;
  • Prélèvement pour un test RT-PCR ;
  • Dispensation de médicaments antalgiques de niveau 1.

Tarification des actes : 

Les tests antigéniques ainsi que les vaccinations contre la Covid-19 sont majorés de 5 €.

  • Tests antigéniques : 25,01€ + Majoration de 5 € ; (majoration facturée en honoraire de garde)
  • Vaccination contre la Covid-19 : 12,90€ (facturé en code acte INJ)
  • Vaccination contre la grippe : 6, 30 € (facturé avec un code acte VGP + prix du vaccin)
  • Prélèvement pour un test RT-PCR : 9,60€

Les pharmacies de garde sont éligibles à ces majorations + indemnités de garde.

Public Cible : 

Tous les individus majeurs.

Tableau récapitulatif des schéma vaccinaux possibles, précisant notamment les situations avec infection :

Autres cas de figure : 

  • 5 mois après la troisième dose pour les patients immunodéprimés nécessitant une quatrième dose (dans ce cas, la durée peut être réduite si cela est jugé utile par un médecin) ;
  • 28 jours après la primo-injection de Janssen.

Tous les rappels sont à faire avec un vaccin à ARNm.

>>> MÉMO CAMPAGNE DE RAPPEL <<<

PASS SANITAIRE

Pour conserver la validité de son passe sanitaire le patient doit avoir fait son rappel dans les 7 mois suivant la date de validation du certificat de vaccination. Cette mesure prend effet aux dates buttoirs fixées par décret : 

  • À partir du 15 décembre 2021, pour les 65 ans et plus ;
  • À Partir du 15 janvier 2022, pour toutes les personnes majeures.

À partir du 15 décembre :
Toutes les personnes vaccinées avec Janssen, ainsi que les personnes de 65 ans et plus ayant validé leur schéma vaccinal avant le 15 mai devront avoir fait leur injection de rappel avant le 15 décembre pour garder un pass sanitaire actif. 

À partir du 15 janvier :
Toutes personnes majeures ayant validé leur schéma vaccinal avant le 15 juin devront avoir fait leur injection de rappel avant le 15 janvier pour garder un pass sanitaire actif.

Il faut se souvenir qu’un rappel nécessite 1 semaine de battement avant de pouvoir valider un pass sanitaire (comme pour la 2ème injection).

Afin de répondre à vos questions concernant les vaccinations effectuées à l’étranger, vous pouvez consulter le mémo suivant :

>>> MÉMO GENERER UN QR CODE <<<

OBLIGATION VACCINALE

Pour le moment la dose de rappel n’est pas nécessaire dans le cadre de l’obligation vaccinale imposée aux professionnels du monde de la santé. Des évolutions pourront cependant être introduites sur cette question prochainement.

FORMATIONS

COVID-19 + GRIPPE
à distance (supervision du geste vaccinal) / 4H / 169€ HT 

date :
Mardi 11/01/22  14h à 18h (heure métropole) (limité à 8 stagiaires)

d’autres dates à venir

Envoyez votre DEMANDE DE PREINSCRIPTION par email ICI

TESTS ANTIGENIQUES
à distance (supervision du geste) / 4H / 169€ HT 

date :
Mardi 18/01/22  14h à 18h (heure métropole) (limité à 8 stagiaires)

d’autres dates à venir

Envoyez votre DEMANDE DE PREINSCRIPTION par email ICI

Planning scaled

Campagne de rappel / Passe sanitaire / Moderna / Autotests Supervisés

Campagne de rappel :

Point de vocabulaire :

La dose dite de rappel fait référence à une dose supplémentaire au schéma vaccinal standard. Quand on parle de rappel on sous-entend le plus souvent la 3ème dose, celle du schéma vaccinal classique (deux doses). On peut aussi parler de rappel pour la 2ème dose si l’individu a un schéma vaccinal à une seule dose (infection COVID ou Janssen). Peut aussi faire référence à la 4ème dose pour certaines personnes immunodéprimées. 

Public Cible :

À partir de 12 ans :

  • Souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave
  • Souffrant d’une ou plusieurs comorbidité(s)
  • Entourage d’une personne immunodéprimée
  • Professionnel des secteurs de la santé, du médico-social, du transport sanitaire, de l’aide à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables ou pompier
  • Vacciné avec Janssen

À partir de 65 ans et plus : Tout le monde

Un élargissement de cette cible est prévu pendant le mois de décembre pour inclure les 50 à 64 ans voire même les plus de 40 ans.

Quand faire le rappel ?

  • 6 mois après la deuxième dose (Schéma vaccinal à deux doses : Pfizer (Comirnaty), Moderna (Spikevax), Astrazeneca (Vaxzevria)) ;
  • 6 mois après la troisième dose pour les patients immunodéprimés nécessitant une quatrième dose (dans ce cas la durée peut être réduite si cela est jugée utile par un médecin) ;
  • 28 jours après la primo-injection de Janssen ;
  • 6 mois après pour les individus ayant un schéma vaccinal à une dose pour avoir contracté la covid avant leur primo-injection.

Quelle que soit la durée écoulée entre la primo injection et la 2ème injection ou entre la 2ème et la 3ème injection, il ne faut pas recommencer le schéma vaccinal. 

Tous les rappels sont à faire avec un vaccin à ARNm.

Passe Sanitaire :

À partir du 15 décembre :
Toutes les personnes vaccinées avec Janssen, ainsi que les personnes de 65 ans et plus ayant validé leur schéma vaccinal avant le 17 mai devront avoir fait leur injection de rappel avant le 15 décembre pour garder un passe sanitaire actif. 
Exemple : Un patient de 65 ans et plus, au schéma de vaccination classique de deux doses, ayant reçu sa dernière injection le 1er Juin 2021 pourra effectuer son rappel à compter du 1er Décembre. Pour garder son passe sanitaire il devra effectuer son rappel avant le 29 Décembre.
Il faut se souvenir qu’un rappel nécessite 1 semaine de battement avant de pouvoir valider un passe sanitaire (comme pour la 2ème injection).

Moderna :

La population éligible à une vaccination avec le vaccin Spikevax de Moderna a changé. En effet, seuls les 30 ans et plus peuvent recevoir une injection du vaccin Spikevax
Si un patient éligible à une 2ème, voire une 3ème, injection de Spikevax Moderna a moins de 30 ans au moment de la deuxième injection ou du rappel, il doit se faire vacciner avec le vaccin Cominarty de Pfizer.
Chaque injection de rappel Spikevax Moderna doit se faire avec une demi-dose de 0,25 ml. Ceci ne concerne pas les primo / 2ème injections qui doivent se faire avec une dose complète de 0,5 ml.

Autotests Supervisés  :

Les autotests supervisés sont à nouveau disponibles en pharmacie et peuvent, si le résultat est négatif, valider un passe sanitaire.  Seul un pharmacien présent sur le site peut assurer la supervision des autotests. La supervision par d’autres personnes exerçant sous la responsabilité du pharmacien n’est plus possible.

  • Réservés aux pharmacies.
  • Offre de test la moins chère : 12,90€

Rappel des prix : RT-PCR = 44€ en laboratoire, TAG = 22€ en laboratoire, TAG = 25€ en pharmacie, TAG = 30€ le dimanche en pharmacie, Autotest Supervisé = 12,90€ uniquement en pharmacie

Remboursement : Les autotests supervisés ne sont pas remboursés pour les individus non vaccinés.

Les exceptions qui permettent un remboursement sont les mêmes que pour les autres tests, à savoir :

  • Individus vaccinés ;
  • Individus ayant une contre-indication à la vaccination ;
  • Individus ayant un certificat de rétablissement ;
  • Cas contact ;
  • Mineurs ;
  • Ayant des symptômes (sur présentation d’une prescription médicale).

Cible : Les autotests supervisés sont réservés aux individus asymptomatiques et qui ne sont pas cas contact.

Résultat du test : Tout résultat doit être saisi dans SI-DEP.
Négatif, permet la validation d’un passe sanitaire.
Positif, nécessite une confirmation par RT-PCR qui sera prise en charge par l’Assurance Maladie. Les autotests supervisés positif ne permettent pas de valider un certificat de rétablissement covid.

Déremboursement des Tests

Depuis le 15 octobre les tests PCR et les tests antigéniques sont payants pour les personnes non vaccinées.

Néanmoins, quelques exceptions sont prévues :
Les tests restent pris en charge pour les personnes vaccinées, ainsi que pour les personnes présentant des symptômes, sur ordonnance. Sont aussi concernés par la poursuite de la prise en charge des tests, les cas contacts signalés par l’Assurance Maladie ainsi que les mineurs entre 12 et 17 ans

Ce déremboursement intervient dans le but d’encourager les derniers réticents à se faire vacciner pour obtenir leur pass sanitaire.

Affiche – Déremboursement des Tests de dépistage : Téléchargez ici
MEMO – Déremboursement des Tests de dépistage : Téléchargez ici